25 avril 2007

DE LA BIELORUSSIE AU TURKMENISTAN (en passant une foi par l’ambassade de Belgique)

Juste un petit mot pour Karl ZERO

Tu compares souvent la censure dont tu as fais l'objet à CANAL PLUS à la Biélorussie. Je t'invite à changer de région géopolitique de référence, non que je sois biélorusse ou en hypothétique mariage après avoir joué les gringos à l'euro à gogo à Minsk auprès de suaves beautés slaves. Même si le choix ne manque pas sur notre planète (rikiki pour gros ego), un coin pour dictateur heureux  doit retenir toute notre attention.

Mais pourquoi ne pas comparer ta situation, à la censure existant au Turkménistan pratiquée par l'autocrate Saparmourad NIAZOV élu président à vie depuis 1999. L'intérêt pour toi de le faire serait le suivant. Ce dictateur a choisi Bouygues Construction pour ses travaux pharaoniques : palais présidentiels, palais des congrès et même une piste de ski (et oui, le dictateur est vert, couleur de l’islam, d’avoir raté les JO de Turin). Ne doutons pas que le bobsleigh à quatre Turkmène sera folkloriquement prêt pour 2010 et fera honneur à la devise (en dollars) olympique : « l’important c’est de participer même si on passe pour des cons Merci rasta roquette de nous avoir décomplexé du bulbe de l'orgueil, défaut occidental si il en est.

Ainsi qui dit peu, sous entend beaucoup, tu feras ainsi un judicieux parallèle où Bouygues n’est intéressé que par le fric indépendamment de toute morale.Notons que TF1 a aussi eu un contrat pour moderniser la télé turkmène. Depuis le président peut couper de chez lui les émissions qui lui déplaisent quasi instantanément.

Ils sont fort techniquement ces français.Et la morale suit…… ? Attend, je regarde derrière moi. Ah non elle traîne la patte (il faudra bien penser à s’en séparer un jour, on achève bien les chevaux)  Encore un autre parallèle bien trouble !

Il est intéressant de lire le livre « Le pays où Bouygues est roi de David Garcia (Edition Danger Public) d’où je tire mes affirmations

Je ne sais plus quoi faire une foi pour te remonter le morale. Une place pour Frédéric François ? En tous cas c'est ce que l'on fait chez nous quand ça ne va pas. Ca va pas mieux nécessairement après...............mais c'est pas grave dit on chez moi.On est des gens simples comme tu vois qui ressassons nos bonheurs dans les estaminets de la sous information. (Tient Jean pierre Pernaud a déjà inventé le concept)

Posté par LE DECLINOLOGUE à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur DE LA BIELORUSSIE AU TURKMENISTAN (en passant une foi par l’ambassade de Belgique)

Nouveau commentaire